De Taille et d'Estoc :: La séquence du spectateur
 
La séquence du spectateur
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> The True Duke's hideout -> Où l'on parle en françois :
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DoK
Bulot Arthritique

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 2 601
Localisation: Montréal QC, Canada

MessagePosté le: 26/02/2008 12:16:21    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

tu parles là "du film avec un nain qui invoque des oiseaux et y'a un dragon à la fin !" si ça rappelle des choses à certains Rolling Eyes
_________________
Arte Dimicatoria, Montreal
Lord of the Dinobots.
Personne n'est à l'abri.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/02/2008 12:16:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 977

MessagePosté le: 26/02/2008 12:32:43    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

celui la même.

Tiens d'ailleurs.

C'est fait.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
eternel
Peck

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2007
Messages: 204

MessagePosté le: 26/02/2008 15:56:53    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

....
_________________
L'homme est un apprenti, la douleur est son maître
Revenir en haut
Damien
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 210
Localisation: N45.7544017 E4.8665035

MessagePosté le: 03/03/2008 13:47:28    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Salut,
je rebondi un poil tard sur He-Man/Musclor/Maîtres de l'univers.

Pour la petite histoire He-man, en fait c'est..... Conan en blond!

Matel avait signé des accords merchandising avec le studio à l'epoque ou Milius etait en tournage.
Le 'bleme c'est que quand ils ont vu les rush ça à ete "Adieu le classement tout plublic" ils se sont donc retrouvés avec tout un lot de moules sur les bras, avec une license inexploitable, d'ou le serie animée qui à servie à ecouler les stock...

Damien, radio moquette
_________________
Shit Happens...
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 977

MessagePosté le: 22/02/2009 05:13:19    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Allez tiens, je reivive le thread pisque j'en parlions pas plus tard que ce samedi, à cause de RTB aussi :

le trouveur de pâté, aka pathfinder.

Avé Karl Urban (le seigneur Vaaku dans les Chroniques de Jean-Claude Riddick-Ule avec vingt-diesel-et-un-super, le Eyomaire dans le fim de vacances de Peter Jackass-son, le gentil (et ca c'est pour sa gloire pasque le film est réussi) qui afronte Dwayne Johnsson aka The Rock dans Doom).


L'affiche :




Ca doit déjà poser son style. Avé en plus le fabuleux (et là je suis sérieux) Clancy Brown (vous savez forcément qui c'est) et le vigoureux Ralf Möller.

L'histoire (si tant est qu'il y en ait une) :

le gentil c'est un piti grarçon qui arrive avé les poilus cornus, tellement velus que même les cornes sur leur drakkars elles sont velues aussi, avec des pointes, des crânes et des poils velus. Ca se passe bien avant que Christian Pigeon - pardon, Christophe Colomb - ne découvre l'amériquee et hollywood.

Ma c'est le nôfrage et le piti c'est le seul qui survit, alors les Jaaantils nindiens tou cunus ils l'adoptent pasque ils sont krop gentils (pitain de peaux-rouges a moitié à poil).

Et il a grandi, et y a la pitite fille du village, appellons-la conne-comme-un-cul, autant lui donner un nom d'indien (pitain de peaux-rouges a moitié à poil), qui un jour en se prômenant tombe sur d'autres poilu-cornu-velus-hachus, qui du coup veulent la charcuter vu qu'ils sont bon que à ca, les barbares poilus, tellement y sont velus avec des cornes.

Ma elle s'échappe !

Ma ils la suivent, et arrivent au village de ces pitain de peaux-rouges a moitié à poil indigènes et y crament tout, vu qu'ils savent rein faire d'autre, sans doute pasque ils ont des cornes et des poils velus.

Et la le jaaaanti, il les tape un peu tellement il est bôlèze et que en plus il a la Népée de son popa, qui est une vraye Népée de les vikings, qui pèse au moins vingt-cinq kilos, sans les poils. Ma il est forcé de s'enfuir, faut po déconner - au passage, je crois qu'il crève un oiel à Ralf Möller, qui du coup l'a mauvaise après, ca se comprend quand même.

Et la tribu d'à côté le trouve (pitain de peaux-rouges a moitié à poil), et là ils savent po ce qu'ils doyvent en faire, ma lui il leur dit que les velus cornus sont kro bôlèzes, ma ces pitain de peaux-rouges a moitié à poil braves autochtones disent qu'ils vont essayer pasque eux aussi ils sont balèzes, ma ca l'empèche po d'aller essayer de se faire tous les velus à lui tout seul, tout cul-nu qu'il est.

Et y a la jantille qui le suit, forcément (rassurez-vous, il la bique dans la version unrated). Et aussi le shaman, un pitain de peaux-rouge indien zarbi a moitié à poil aussi (mais il le bique pas), et le prétendant de la fille.

Ma y se font capturer, et un peu torturer, vu que les velus y sont bons qu'à ca. Et que même ils reconnaissent que le jaanti cul-nu c'est en fait un velu, sauf qu'il est cul-nu.

Alors, pour protéger la fille, le jaanti cul-nu il accepte de mener les velus à son village.

Ma - spoiler - il leur tend kro un piège !!!

Genre, il les fait passer dans les montagnes, et il les balance tous dans le précipice du ravin de la falaise !!!!!

Et ils meurent tous, les méchants velus, sauf le chef mais en fait si, vu que le jaanti, tout cu-nu qu'il est, il le bute quand même.

Et il retourne dans son village et devient genre trop le pape là-bas. Pitain de peaux-rouges a moitié à poil.


Ah et à des moments y a un cheval symbolique qui court.




Ca c'est pour l'histoire.


Mes commentaires :

Ouh que c'est mauvais. C'est tellement post-produit, dans des tons allant du noir au bleu très foncé en passant par le marron, que c'en est pénible à regarder, ou plutôt distinguer.

Le jeu des acteurs, malgré des talents comme Brown ou même Möller, est noyé par les poils, les cornes ou les cul-nus, qui pour ces derniers sont montrés comme trop des gentils qui demandent qu'à vivre en paix et en harmonie, alors que les vikings - car aparemment c'en est - sont montrés comme des brutes épaises (dans les trois mètres d'épaiseur en comptant les poils) juste bons à tout buter à coup de hache.

Bon je l'accorde, ils font peur et exudent une barbarie que même Conan aurait trouvé survitamino-testostéronée. Mais c'est aussi là le problème, même s'ils ont eu des écarts de conduite, nous savons tous que dans la vraie vie les gens du Nord n'étaient pas vraiment comme ca. Ni les pitain de peaux-rouges a moitié à poil indiens, d'ailleurs. L'autre point bonus est qu'ils ne s'expriment aparemment qu'en Islandais, ces velus, dont les suaves sonorités rauco-gutturales conviennent à merveille à leur apparence un peu fruste.

Le filmage, par contre, leur donne à tous l'air de faire au moins quatre mètre de haut sans les cornes.


A noter que la version 'unrated' contient à peu près 460 gallons d'hémoglobine en plus par rapport à la version ciné.


Le Jaanti - Ghost - a une Népée trop chouette en adamantium de diamant viking, son seul héritage de sa parenté, en plus de l'esprit sauvage qui l'habite. Eurk.

Niveau fight ben c'est tout ce dont à quoi on peut s'attendre. A chier, et en plissant les yeux en plus.


Mal filmé, mal monté, mal cadré, mal agencé, mal présenté, mal réglé. Et même pas drôle en plus.






A la base, c'est d'ailleurs un remake (c'est le gentil mot pour dire 'plagiat officiel') du Passeur (Ofelaš) de Nils Gaup, film norvégien de 1987 tourné entièrement en lapon (le titre norvégien est Veiviseren), qui raconte l'histoire d'un Sami (un lapon, si vous préférez) qui tombe par hasard sur des Tchudes (des proto-estoniens) qui le blessent après avoir massacré tous les siens ; il s'échappe et arrive à un village voisin, mais les Tchudes sont sur ses traces - et là l'histoire est la même, sans les éléments hollywoodiens évidemment. Nominé aux oscars en 1988, d'ailleurs, ce film.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
sarah
Homme d'Armes

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 573

MessagePosté le: 22/02/2009 08:44:47    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

ne manque que l'image quand tu racontes.
Revenir en haut
DoK
Bulot Arthritique

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 2 601
Localisation: Montréal QC, Canada

MessagePosté le: 22/02/2009 19:17:06    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

ça donne envie.
_________________
Arte Dimicatoria, Montreal
Lord of the Dinobots.
Personne n'est à l'abri.
Revenir en haut
sarah
Homme d'Armes

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 573

MessagePosté le: 22/02/2009 23:46:45    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

et ça le fait aussi très bien quand il vous raconte harry potter!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 03:00:38    Sujet du message: La séquence du spectateur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Où l'on parle en françois : Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers: