De Taille et d'Estoc :: La séquence du spectateur
 
La séquence du spectateur
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> The True Duke's hideout -> Où l'on parle en françois :
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 22/02/2008 00:40:05    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

tiens, si on lancait une discussion sur le cinéma avec des Népées. Je dis ca parce que je suis tout plein d'inspiration, après avoir vu (dans les affres de ma fièvre) en moins de 24h deux des plus grands monuments du Nanar à Népées que les années 80 aient jamais produits - ce que c'est beau la télé par adsl quand ca marche.

Tout le monde est invité à poster ici, à condition de parler que de films qu'il a vu personellement, et de ne pas s'aider de ressources internet style rottentomatoes.


Donc, dans l'ordre, mes visionnages du jour :


- les Barbarians.
Y a rien a dire, ce film est presque tout a jeter, si ce n'est pour la prestation des deux jumeaux bodibuldés qui réussissent l'exploit d'être vraiment, vraiment très cons, plus encore que ce qu'on peut imaginer, et qui finalement font passer un bon moment.
L'histoire : bé...je sais pu. Des barbares, je crois qu'ils ont une reine qui se fait captrurer par le Méchant qui veut la biquer, alors il y a un joyau magique qu'il veut aussi, alors les deux gros cons vont la libérer, et ils récupèrent le joyau mais elle meurt et a la fin ils butent le méchant et la gentille elle devient la nouvelle reine des barbares pasque ca en était une en fait, et entretemps évidemment ils vont récupérer des Narmes Magriques dans la tombe de chaipuqui, et ils butent le dragron qui fait peur pour récupérer le rubis.

A voir, donc, chaudement recommandé par moi et une pizza, entre potes. Ne serait-ce que pour le cri de guerre des barbares et leurs vannes à deux balles trente, qui vous rapelleront certainement des gens que vous connaissez.


- the sword and the sorcerer (me rapelle plus du titre en francais, pourtant je l'ai vu en VF)
le fait marquant de ce film, outre la minabilité du jeu des non-acteurs (y compris un Simon McCorkindale - oui, Manimal lui-même ! ), est la présence d'une épée à non pas une, non pas deux, mais bien trois lames (dont deux peuvent se shooter), de toute bôÔôté.
L'histoire : un méchant roi (joué par le même gars qui fait le méchant roi dans le film au dessus d'ailleurs - un signe du destin sans doute ?) réveille un ancien sorcier pour avoir le pouvoir de conquérir le royaume voisin que ca fait quatre fois qu'il essaye et qu'il y arrive pas, et quand il est en bonne voie il bute le sorcier (c'est dire s'il est méchaaaaant), et il bute le roi des gentils et la reine et le dernier fils il se barre avec la Népée' à 3 lames du cep. Et 11 ans plus tard, le roi des méchants veut marier la princesse machine pour se légitimer et la biquer aussi, et en même temps en profite pour calmer la rébellion du frere de machine, là, et devinez qui revient sur le coup ? Le fils du roi des gentils, gagné ! Alors il a grandi et est devenu un barbare tout velu (avec du vrai poil sur les épaules) et il mange de la iande, et il sauve la gentille et en échange de libérer son frère il dit "doké mais on bique après"
alors sensuit des rocambolades aventuresques, de la tortue, du nichon, de la crucifixion, des Népées en Nalu et du strass paillettes, sauf que (spoiler) le sorcier il est po mort mais il se fait passer pour le traitre aide de camp du roi des méchants, et il trahit tout ce qu'il sait, tout le temps sans s'arrêter, et à la fin le gentil il veut po de la couronne il retourne parcourir le monde pour faire le bien - en ayant quand même biqué machine, faut pas déconner.
Et c'est dommage, ils annoncaient une suite qui n'a jamais pris réalité. Sniffe.
Le tout très mal joué, très mal filmé, très mal monté, très mal réglé, très mal costumé (enfin, disons, 'médiéval' : pointes, fourrure, clous et crânes). Un régal.
Mais la réflexion m'est venue que, imaginez : vous prenez des gros bankables hollywoodiens, style Nicole Kidman, Hale Berry, George Clooney tout ca tout ca, vous mettez des SFX de maintenant, et vous auriez presque un truc aussi daubé que ce qu'on se tape d'habitude.
Hoo non, non pas que tout se résume à une histoire de budget : le truc est mauvais à la base; Mais bien poli, bien lustré, ca serait presque acceptable. Nan je rigole.


Tant qu'ils sont sur leur lancée, j'espère (à moins que je les aie ratés) j'aimerais bien qu'ils passent Dar l'Invincble (aka the Beastmaster), et Hawk the Slayer. Qui sait ?

Tiens, rien que pour vous, les affiches/jaquettes :




_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 22/02/2008 00:40:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Varg
Superfly

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 625
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 22/02/2008 11:22:53    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

mais comment t'as fait pour trouver ces films ? j'en avait jamais entendu parlé !
_________________
" il n'y a point de déconfort, obéir nous faut à la mort, par quoi tous jeunes et vieux, avons la mort devant nos yeux "
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 22/02/2008 11:35:02    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

bé...j'étais né avant qu'ils sortent Neutral
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Kurso
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 5 628
Localisation: Pries pour que ce ne soit pas dans ton dos !

MessagePosté le: 22/02/2008 12:29:14    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

allez Mickey lâches toi... c'est ton topîc rien qu'a toi... Razz
_________________
Je veux quitter ce monde comme j'y suis arrivé,
Nu, en hurlant et en donnant des coups de pieds...
Et couvert du sang de quelqu'un d'autre !
Revenir en haut
Kurso
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 5 628
Localisation: Pries pour que ce ne soit pas dans ton dos !

MessagePosté le: 22/02/2008 12:30:07    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Fabo a écrit:
bé...j'étais né avant qu'ils sortent Neutral


ils sont passés ou et quand ... j'aurais loupé ca ? Crying or Very sad
_________________
Je veux quitter ce monde comme j'y suis arrivé,
Nu, en hurlant et en donnant des coups de pieds...
Et couvert du sang de quelqu'un d'autre !
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 22/02/2008 13:30:27    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

sur ciné fx.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Loys
Homme de la Comté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2006
Messages: 1 653
Localisation: Besançon

MessagePosté le: 22/02/2008 17:45:22    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Moi je les connais les deux !
J'ai pas vérifié, mais je me demande si le titre que tu as oublié n'est pas "l'épée sauvage".
_________________
"Touz jours les armes rendent ce qu’en y met."
Geoffroi de Charny
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 22/02/2008 17:59:56    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

si, c'est ca. Bien joué.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
le_courtois
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2007
Messages: 117
Localisation: Reims

MessagePosté le: 23/02/2008 08:29:10    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Fabo a écrit:
bé...j'étais né avant qu'ils sortent Neutral

Ca fait bizarre d'avoir été des contemporains de,... d'antiquités.

A quand un topic: j'ai connu l'Oric1 et les ZX81; les PT&T ont installé LA ligne de téléphone de l'immeuble devant moi (c'était cheu nous)....
Des fois on passe pour des gars achement culturés, maisen fait aucun mérite, on les a vécus.
Bon je sors, j'ai des cehveux blancs à camoufler.
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 23/02/2008 14:11:39    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

En ce moment sur action :

La Chair et le Sang (Flesh and Blood), de Paul Verhooeven.

Ah ! un de mes films préférés, donc je peux pas être neutre. Roger Auwère (Rutger Hauer) dans son plus beau rôle, plus beau encore que Roy Batty.
L'histoire :
Europe, début du XVIe siècle. Une ville assiégée, des mercenaires, un noble (proprio de la ville), son fils un peu couillon. Un peu de trahison, une jeune donzelle, ca tue, ca viole et ca bique a tout va. Démoniaque, la câtin qui mène Martin (Roger Auwère) par le bout du bout. Je n'en dirai pas plus.
C'est pas tant pour l'histoire, qui a ses faiblesses, ou pour l'historicité, qui laisse à désirer 'encore qu'on ait largement vu pire ; pour tout vous dire, certains détails de ce film sont effectivement bien historiques). Mais y a un certain état d'esprit qui me touche, un je ne sais quoi qui le fait bien.
Un certain réalisme dans la cruauté, la violence et la passion d'une époque plutôt bien rendus à mon sens ma foi.
Basil Poledouris à la musique, aussi.

Donc, ca nous change des deux bouzes sus-citées.

L'affiche :


(wé l'épée au premier plan n'a rien a voir avec le film)
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 24/02/2008 01:37:59    Sujet du message: A Répondre en citant

Alez, un de plus. Décidément, la fièvre amène de tout :

- les Maîtres de l'Univers

Haaaaaaa. Je vous entends dire.
Sauf que ce film est un sacré underdog. Je l'avais pas revu depuis 90 (je crois), et non seulement il s'en sort bien, mais réserve de bonnes surprises.
Pour ceux qui n'étaient pas nés (comme les poissons), le film est le licençage sur grand écran de la série de jouets éponyme à succès de chez Mattel, un must des années 80. La ligne de jouets en question possède en outre la faculté d'être la première à avoir vu une série animée être créée d'après les jouets, et pas l'inverse (en gros, la série animée était le produit dérivé/support commercial, alors qu'en temps normal, le show précède le produit dérivé).
A la base, la ligne de jouet était même un p*tain de bon morceau d'Heroic Fantasy/Sword and Sorcery ; dans chaque blister, outre un magnifique gugusse il y avait un mini comic qui le faisait carrément bien, plein de magie, de barbares, d'épées, de mystères et de femmes. Très inspiré Conan, donc, et c'est d'ailleurs sans surprise que c'est le grand Alfredo Alcala, illustrateur légendaire de Savage Sword of Conan (le comics) qui signe les couvertures (et le reste aussi sans doute...mais mes souvenirs sont confus). Je pourrai m'étendre des heures là dessus, donc j'arrête là.

Après, hélas (en partie hélas seulement, il y a eu des bons côtés à ca aussi), le backrgound a dérivé vers celui du DA, avec le Prince (Trou) Adam, dit pinou-pinou-pédou, son chat vert et d'insupportables sidekicks, mais aussi le fameux "Par le Pouvoir du Crâne Ancestral ! Je détiens la Force Toute Puissaaaaaaaaaaaaaante !" qui reste culte.

Mais revenons au film :
C'est une des premières prestations de Dolph, et rien que pour ce que ce type a apporté aux grands films du monde, ca mérite d'être signalé.
Alors, les fans du DA ou des jouets de l'époque ont pu être décus, parce que le film n'a rien à voir ou presque avec, justement, ces mêmes DAs ou lignes de jouets. Du moins, superficiellement.
Alors, il eut été plus judicieux en son temps, et plus rentable aussi sans doute, de simplement à l'époque faire un fim très proche du DA - c'est ce que les fans voulaient. Mais sans doute que la hollywoodite y a joué sa part.
Et on se retrouve, finalement, avec une histoire plus proche de ce qui était donné dans les mini-comics de la première série de jouets, mais à une période avancée ou Skeletor, le Méchant (comme on s'en doute trop pas avec le nom qu'il se tape ; sans déconner, il a du maudire ses parents quand il était petit, il a du en chier des cailloux dans la cour de récré. Pas étonnant qu'il soit devenu aussi méchaaaaaaant. Les gens devraient réfléchir, des fois), a presque fini ses plans de conquête du monde et s'apprête à faire main basse sur le chateau de Crâne Gris. Oui, oubliés, le roi ducon et la reine poufiasse, oublié les Orkos et les chats verts et pinoux.

Je parlais de bonnes surprises : bé il se trouve qu'y en a. Déjà, le jeu des acteurs est po si mauvais (hehe un des premiers rôles de Courteuné Cosque - Courtney Cox, quoi, pour les fans de friends), l'histoire en tant que telle, si on la détache du DA, tiens au moins autant la route - voire carrément plus - que les deux premières bouzasses que j'ai mis la critique ici. Et certains personnages sont intéressants. En fait, le Skeletor du film est un des Adversaires les plus agréables, car les plus subtils et intelligents, qu'il m'ait été donné de voir, ne se contentant pas d'être Méchaaaant pour être Méchaaaaaaaaaaaaaaant muhuhuhaha, mais faisant presque montre d'une certaine profondeur. J'aime particulièrement sa question à He-Man sur la "solitude du bien" par rapport à la "solitude du mal" , entre autres.
Les FX sont ceux des années 80, version cheapos. Pareil pour les props et les costumes. Et il n'a guère plus mal vielli qu'un Gremlins par exemple.

Finalement, on a l'impression de "passage à côté" : le film est, à l'époque, passé à côté de son public, qui attendait plus le DA, et le public est, à l'époque, passé à côté d'un film de SF/Fantasy assez correct ma foi, avec en plus une histoire qui tient la route (cad sans invraisemblances majeures dans le storytelling). PAs un chef d'oeuvre, certes, mais une agréable surprise.

Pour les fans des Maîtres de l'Univers :
http://www.grayskullmuseum.com/ pour les jouets
http://kipikatonoeil.free.fr/PageFilms/Animation%20Serie/Musclor.htm pour le DA

Et l'affiche du film :




Hoo ej viens de voir qu'il y a un jeu sur PS2.....hooo...
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Damien
Frère

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 210
Localisation: N45.7544017 E4.8665035

MessagePosté le: 25/02/2008 16:14:48    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Salut,
avec le Roger, tu as aussi LadyHawk avec LA bande son Med-fan et le fameux lancé d'épée à 2mains, sans compter les haumes en Acrylic, l'arbalette double etc...

Damien, cinephile et vieux.
_________________
Shit Happens...
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 25/02/2008 16:32:35    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Ah mais la femme-faucon c'est un film culte, que je ne peux plus regarder justement à cause de la musique téradaubée et des armures en lycra. C'est dommage, Broderick y est bon, Roger égal à lui-même et en plus il a un super cheval. Et Michèle Féffère (je préfère ca à 'Pipeuse') est plutôt pomal aussi.

Et l'histoire tient la route.

Mais la musique..quelle catastrophe.

Allez, l'affiche (daubée, d'époque) quand même :



_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Kurso
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 5 628
Localisation: Pries pour que ce ne soit pas dans ton dos !

MessagePosté le: 25/02/2008 17:10:25    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

nth nth on touche pas à ma Mimi...

sinon va y avoir de la baggarre pas réglo dans l'air... (bon okay la bande son est ... spéciale... mais c'est culte !)
_________________
Je veux quitter ce monde comme j'y suis arrivé,
Nu, en hurlant et en donnant des coups de pieds...
Et couvert du sang de quelqu'un d'autre !
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 25/02/2008 17:51:19    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

ca fait combien de temps que tu l'as po regardé ?

Moi c'etait y a 2 ans, et en 8 minutes 42 j'ai arrété, à cause de la musique.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Loys
Homme de la Comté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2006
Messages: 1 653
Localisation: Besançon

MessagePosté le: 25/02/2008 20:45:49    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Ben moi, je l'ai revu il y a environ un an pour le montrer à Marylise et certes, la musique pue grave du cul mais, en faisant l'effort pénible de passer outre, ça reste un super beau film avec une belle histoire.
Pour le cheval, c'est vrai qu'il a trop la classe, mais c'est dommage que les Frisons n'aient rien dans le sac (il paraît que c'est vraiment mou comme cheval).
_________________
"Touz jours les armes rendent ce qu’en y met."
Geoffroi de Charny
Revenir en haut
Loys
Homme de la Comté

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2006
Messages: 1 653
Localisation: Besançon

MessagePosté le: 25/02/2008 21:14:09    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Et puis vous vous rendez compte que nous n'avons pas encore cité le film avec, selon ses propres mots, "la plus fine lame qui ait jamais vécu", j'ai nommé Mad Martigan dans Willow, un super film culte !


_________________
"Touz jours les armes rendent ce qu’en y met."
Geoffroi de Charny
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 25/02/2008 21:42:51    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

"Au secours a moi y a un peck qui me menace il a un gland dans la main"

Willow (ou Saule Plantechoux comme on l'apelle parmi nous autres) est un classique. L'histoire est bateau au possible, croisement éhonté entre Star Wars et le Seigneur des Anneaux, mais y a de bons moments, et il le fait bien.


"- on s'accouple ?"
-je suis tenté(e), mais..non"
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Kurso
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 5 628
Localisation: Pries pour que ce ne soit pas dans ton dos !

MessagePosté le: 26/02/2008 07:12:38    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

tiens justement je viens de la revoir ce WE...
_________________
Je veux quitter ce monde comme j'y suis arrivé,
Nu, en hurlant et en donnant des coups de pieds...
Et couvert du sang de quelqu'un d'autre !
Revenir en haut
Mélusine
Chef d'Escadre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2007
Messages: 1 438
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 26/02/2008 11:46:14    Sujet du message: La séquence du spectateur Répondre en citant

Moi aussi Rolling Eyes
_________________
Ce qui ne nous tue pas, nous a raté
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 14:05:57    Sujet du message: La séquence du spectateur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Où l'on parle en françois : Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers: