De Taille et d'Estoc :: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles
 
Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire -> Histoire militaire, armes et armures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JU
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2010
Messages: 2 074
Localisation: Tu vois le Super-U? Ouais ben c'est pas du tout là...

MessagePosté le: 02/06/2012 17:48:55    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

En regardant dans ma pile de vieux bouquins (militairement-votre) , je me suis dis qu'il serait peut être intéressant de partager ici, avec vous chers amis, certain petits chapitres pouvant nous concerner (de près ou de loin). L'un de ces petits chapitres pointant régulièrement son nez sous le mien concerne le nettoyage et l'entretien des armes régimentaires (armes blanches et armes de tir).

Voici donc quelques extraits de publications officielles, en vrac, sur ce thème.

Pour commencer, tapons dans le récent :


Manuel d'instruction militaire, 1910


Dont le texte est repris intégralement, une guerre mondiale plus tard, dans :

L’élève soldat, 1921


"
Nettoyage.


38. OBSERVATIONS GÉNÉRALES : - Les armes doivent autant que possibles être nettoyées aussitôt après avoir servi. Tout retard rend le nettoyage plus long et plus difficile à exécuter. Le nettoyage doit être limité à l’enlèvement de la poussière et de l'humidité, ainsi que des encrassements et de la rouille superficielle occasionnés par les exercices et par le tir ; il ne doit jamais être poussé assez loin pour amener l'usure et par la suite un changement de forme et de dimension des pièces.
Le soldat ne doit employer que les procédés de nettoyage indiqués ci-après , et, quand ces procédés sont insuffisants, il doit rendre en rendre compte immédiatement, afin qu'on fasse exécuter le nettoyage par l'armurier.

39. PROCÉDÉS GÉNÉRAUX DE NETTOYAGE. - Pour le nettoyage et le graissage des armes, on doit se conformer aux prescriptions suivantes :

Pièces en acier non bronzées ; - Lorsque ces pièce ne sont pas rouillées, les frotter avec un linge ou un morceau de drap sec et propre.
Si elles présentent des tâches de rouilles, répandre d'abord un peu d'huile sur les tâches et laisser la rouille s'imbiber quelques instants. Enlever ensuite les tâches au moyen d'un linges propre et imbibé d'huiles. Les tâches qui ne peuvent s'enlever par ce moyen, sauf toutefois celles qui se trouvent à l’intérieur du canon, doivent être frottées avec de la brique délayée dans de la graisse.
Il est expressément interdit d'essayer de donner le poli brillant aux pièces en acier non misent en couleur et non lustrée préalablement en manufacture.
L'emploie de l’émeri ou du grès pour le nettoyage des pièces de l'arme, quelles qu'elles soient, est interdit.
L'emploi de la brosse et de la brique est interdit pour les parties lustrées.
Les pièces étant nettoyées et essuyées, les graisser légèrement, mettre une goutte d'huile sur les filets des vis.

Pièces en acier mises en couleur ; - L'emploi de la brosse, et, à plus forte raison, et de la brique et du grès, est interdit pour le nettoyage de ces pièces. On ne doit employer que des chiffons de linge ou des morceaux de drap exempts de poussière.
Si la pièce à nettoyer n'est pas rouillée, la laver au besoin avec un linge mouillé, puis l'essuyer avec un linge sec. Si elle est rouillée, la frotter avec un linge ou un morceau de drap légèrement gras.
Les pièces étant nettoyées et essuyées, les graisser légèrement.

Pièces en acier bronzées ou non bronzées ; - Pendant le nettoyage et le graissage, on doit éviter de placer en porte-à-faux les pièces en acier telles que les ressorts, les percuteurs, les baguettes, les lames et fourreaux de baïonnette. Sans cette précaution, ces pièces pourraient se trouver faussées.
Les parties des pièces difficiles à atteindre doivent être nettoyées à l'aide de curettes de bois tendre et de chiffons peu épais et jamais avec des lames de tournevis ou autres objets métalliques.
Avant de graisser une pièce quelconque, avoir soin de l'essuyer et d'enlever la vieille graisse.

Pièces en acier bronze de nickel ou laiton ; - Ces pièces (tête de la petite baguette, poignée de la baïonnette), se nettoient avec du tripoli. Frotter avec un linge ou un morceau de drap, jamais avec une brosse ou une curette.
Ces pièces ne doivent jamais être graissées.

Pièces en bois ; - Les essuyer soit avec un linges sec, soit, après pluie, avec un chiffon huilé.
..."



Voilà pour le premier, comme vous pouvez le constater, il peut y avoir quelques trucs-et-astuces à reprendre dans ce genre de texte, et puis nos amis collectionneurs apprécierons probablement...

Je rajouterais d'autre(s) extrait(s) de différentes époques au fur et à mesure, si cela vous intéresse.



Ju

_________________
"Ne me tire pas sans raison, ne me rentre pas sans honneur."



Dernière édition par JU le 02/06/2012 21:34:12; édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 02/06/2012 17:48:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
JU
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2010
Messages: 2 074
Localisation: Tu vois le Super-U? Ouais ben c'est pas du tout là...

MessagePosté le: 02/06/2012 21:30:42    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

Précis à l'usage des soldats de la préparation militaire supérieure 1928 :

"
NOTIONS SUR L'ENTRETIEN DES ARMES

ÉNUMÉRATION DES INGRÉDIENTS ET DU MATÉRIEL EMPLOYÉS POUR L'ENTRETIENS DES ARMES



1. Les ingrédients et le matériel employés pour l'entretien de toutes les armes sont les suivants :
graisse d'armes (contenue dans une boîte de graisse) ;
brosse pour armes pour le graissage de toutes les parties extérieur de l'arme ;
chiffons de vieux linges ;
curettes de bois tendre ;
brique anglaise, qui délayée dans la graisse, peut être utilisée quand les pièces présentent des tâches de rouille ;
huile, qui sert à huiler certaines pièces et à imbiber la rouille pour l'enlever plus facilement ;
pétrole, facilite beaucoup le nettoyage des pièces très encrassées ; mais il faut, afin d'éviter l'oxydation, essuyer soigneusement les pièces qui ont été nettoyées avec cet ingrédient.
En outre, il existe, pour chaque armes, un matériel spécial, tel que tournevis, baguette de nettoyage, et lavoirs à ficelle (pour le nettoyage du canon), burettes, etc...

RÈGLES GÉNÉRALES SUR LES PROCÉDÉS DE NETTOYAGE ET DE GRAISSAGE DES ARMES

2. Les armes doivent autant que possibles être nettoyées aussitôt après avoir servi. Tout retard rend le nettoyage plus long et plus difficile à exécuter. Le nettoyage doit être limité à l’enlèvement de la poussière et de l'humidité, ainsi que des encrassements et de la rouille superficielle occasionnés par les exercices et par le tir ; il ne doit jamais être poussé assez loin pour amener l'usure et par la suite un changement de forme et de dimension des pièces.
Les démontages et remontages doivent être fait exclusivement avec les outils et accessoires réglementaires.
Toutes les armes ces d'armes qui n'ont pu être dérouillées par les moyens réglementaires doivent être portées chez le maître armurier.

3. L'emploie de l’émeri ou du grès pour le nettoyage de n'importe quelle pièce est interdit.

4. Les parties des pièces difficiles à atteindre doivent être nettoyées à l'aide de curettes de bois tendre et de chiffons peu épais.
Il est interdit d'utiliser des lames de tournevis ou d'autres objets métalliques.
…"



Le même en différent, en fait.


Pour le suivant, je vous met du plus vieux Wink
_________________
"Ne me tire pas sans raison, ne me rentre pas sans honneur."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
JU
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2010
Messages: 2 074
Localisation: Tu vois le Super-U? Ouais ben c'est pas du tout là...

MessagePosté le: 10/06/2012 14:15:54    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

comme promis du un peu plus vieux :


Manuel d'infanterie, ou Résumé de tous les règlements, décrets, usages, renseignements propres aux sous-officiers de cette arme
(1813)


"TENUE ET NETTOIEMENT DES ARMES ET DES CAISSES.   

  
27. -- Disposition du règlement (1).   

Les armes doivent être entretenues proprement en dedans, et en dehors , sans être polies ; les vis et les écrous tenus en bon état ; les pierres, dont on arrondit les angles doivent être contenues entre deux plombs ; la bretelle du fusil tendue et serrée contre l'arme, la demi-boucle à hauteur de la capucine.


28. -- Disposition de l'instruction de S. Ex. le Ministre de la guerre (2).  

On emploie pour dérouiller le fusil de l'émeri et de l'huile d'olive ou de la paille de fer tamisée (3) ; on se sert, pour le frotter, de bois tendre et de brosses rudes ; on fouille dans les angles et sinuosités des pièces avec des curettes ( F pi. 3, fig. QI ) et des spatules.
Le canon étant sujet à se courber, par la pression que l'on fait pour le dérouiller, on ne le doit jamais frotter dans sa longueur, à moins qu'il ne soit à plat sur un banc ou sur une table. A défaut d'émeri ou de paille de fer , on peut faire usage de grès pulvérisé, tamisé et humecté d'huile d'olive , pour enlever les grosses taches ; et de brique brûlée, bien pilée, et aussi humectée d'huile, pour les petites.
Si ce n'étoient pas des pièces trempées que l'on nettoyât, il serait même préférable de n'employer que ces deux espèces d'ingrédiens.


Toutes les pièces , après avoir été nettoyées, doivent être essuyées avec un chiffon, de manière qu'il n'y reste jamais d'émeri, de paille de fer, de grès ou de brique (1) et qu'elles conservent seulement de l'onctuosité
Les pièces en cuivre se nettoient avec, du tripoli ou de la brique pilée et du vinaigre (2),
On ne doit point employer de substances grasses pour les frotter ensuite, car elles agissent sur le cuivre et le font oxider.




(1) Règlement de police du 24 juin J 792 , tit. 5., art. 18.
(a) Instruction de juin 1806, 3e. partie, chap. Ier.
(3) Les soldats la tamisent dans un vieux bas de laine.
"




S'en suit une partie sur le démontage du fusil pièce par pièce (moins intéressant (quoique...), pour nous autres adeptes d'armes blanches)
Mais la suite est sympathique aussi :

Le "tableau synoptique des armes"


Et, puisqu'on en a quelques uns en garde chez les membres de l'asso, le tableau du sabre-briquet :


_________________
"Ne me tire pas sans raison, ne me rentre pas sans honneur."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
JU
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2010
Messages: 2 074
Localisation: Tu vois le Super-U? Ouais ben c'est pas du tout là...

MessagePosté le: 12/06/2012 20:27:08    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

Un autre petit pour la route  Okay :
  

  
Manuel du gradé d'infanterie, 1926 :
  



CHAPITRE II.


ENTRETIENS DES ARMES.


ARTICLE PREMIER.


NOMENCLATURE ET DESCRIPTION DU MATÉRIEL.


I. - Énumération des ingrédients et du matériel.
 


1. Les ingrédients et le matériel employés pour l'entretien de toutes les armes, en campagne ou en garnison, sont les suivant :
Graisse d'armes (contenue dans une boîte à graisse) ;
Brosse pour armes ;
Chiffons de vieux linges ;
Curettes en bois tendre ;
Brique anglaise ;
Huile, pétrole.
[…]




II. Description du matériel.
 


[…]


Brosse pour armes et boîte à graisse.

11. La brosse pour armes et la boîte à graisse sont d'un modèle unique pour tout l'armement.
La brosse sert au graissage de toutes les parties extérieur de l'arme.

12. La boîte à graisse, en fer blanc, ovale, est à 2 compartiments. Dans l'un, le soldat met la graisse d'arme en la recouvrant d'un morceaux de drap qui sert à la lubrification des pièces bronzées de l'arme (voir n° 32) ; dans l'autre, il met un mélange de graisse et de brique anglaise pulvérisée(voir n° 27).




Graisse d'arme et huile.


13. On peut employer pour l'entretiens des armes : la graisse d'arme réglementaire, les graisses minérales, les huiles minérales, l'huile d'olives épurée, l'huile de pied de bœuf.


Pétrole.


14. On se sert du pétrole :


1* Pour le nettoyage au cours du combat du fusil mitrailleur ;
2* Exceptionnellement, pour nettoyer les pièce d'arme très encrassées.


Lorsqu’on s'est servi de pétrole, il faut avoir soin d'essuyer soigneusement les pièces qui ont été nettoyé à l'aide de cet ingrédient.

Brique anglaise.


15. La brique anglaise délayée dans la graisse peut être utilisée quand les pièces présentent des tâches de rouille.


16. on ne doit pas l'employer à l'intérieur du canon des armes à feu et sur les pièces bronzées ou mises en couleur.


ARTICLE II.


PROCÉDÉS DE NETTOYAGE ET DE GRAISSAGE DES ARMES.




I. - Règles générales.
 


17. Les armes doivent autant que possibles être nettoyées aussitôt après avoir servi. Tout retard rend le nettoyage plus long et plus difficile à exécuter. Le nettoyage doit être limité à l’enlèvement de la poussière et de l'humidité, ainsi que des encrassements et de la rouille superficielle occasionnés par les exercices et par le tir ; il ne doit jamais être poussé assez loin pour amener l'usure et par la suite un changement de forme et de dimension des pièces.
Toutes les armes ces d'armes qui n'ont pu être dérouillées par les moyens réglementaires doivent être portées chez le maître armurier.


18. L'emploie de l’émeri ou du grès pour le nettoyage de n'importe quelle pièce est interdit.


19. Les parties des pièces difficiles à atteindre doivent être nettoyées à l'aide de curettes de bois tendre et de chiffons peu épais.

Il est interdit d'utiliser des lames de tournevis ou d'autres objets métalliques.


20. Pendant le nettoyage et le graissage, on doit éviter, pour ne pas les fausser, de placer en porte-à-faux les pièces en acier, telles que les ressorts, les percuteurs, les baguettes, les lames et les fourreaux de sabre, et, en général, toutes les pièces un peu longue, par rapport à leurs épaisseur.




II. - Canons.
[…]
 




III. - Pièces en acier polies, non bronzées ni mises en couleur.
 


27. Lorsque ces pièce ne sont pas rouillées, les frotter avec un linge ou un morceau de drap sec et propre.
Si elles présentent des tâches de rouilles, répandre d'abord un peu d'huile sur les tâches et laisser la rouille s'imbiber quelques instants. Enlever ensuite les tâches au moyen d'un linges propre et imbibé d'huiles. Frotter ensuite avec un linge propre huilé. Les tâches qui ne peuvent s'enlever par ce moyen, (sauf toutefois celles qui se trouvent à l’intérieur du canon), doivent être frottées avec de la brique anglaise délayée dans de la graisse.


28. On ne doit pas chercher à donner le poli brillant aux pièces en acier non misent en couleur et non lustrée préalablement en manufacture.


29. L'emploi de la brique est interdit pour les parties lustrées.


30. Les pièces étant nettoyées et essuyées, les graisser légèrement, mettre une goutte d'huile sur les filets des vis et sur les parties frottantes telles que les rampes, coins d’arrêt, crans de chien, gâchettes, etc.




IV. - Pièces en acier bronzées et mise en couleur.
 


31. L'emploi de la brosse et de la brique est interdit pour le nettoyage de ces pièces.


On ne doit utiliser que des chiffons de linge ou des morceaux de drap exempts de poussière.


32. Si la pièce à nettoyer n'est pas rouillée, la laver au besoin avec un linge mouillé, puis l'essuyer avec un linge sec. Si elle est rouillée, la frotter avec un linge ou un morceau de drap légèrement gras.
Les pièces étant nettoyées et essuyées, les graisser légèrement.




V. - Pièces en bronze, en maillechort ou en laiton.
 


33. Ces pièces se nettoient en les frottant avec un linge ou un morceau de drap sec et propres.


34. Le nettoyage à l'aide de brosse ou de curette, des pièces en bronze, en maillechort ou en laiton est interdit ; ces pièces ne doivent jamais être graissées.




VI. - Ressort à boudin.
 


35. Les essuyer avec un linge sec qu'on fait passer entre les spires, en évitant d'écarter ces dernières, soit par traction, soit par ploiement.




VII. - Pièces en bois.
 


36. Lorsqu'elles sont simplement humide ou souillées de poussière, les essuyer soit avec un linges sec.
Si, sous l'action de la pluie, le bois à pris un aspect rugueux, le frotter avec un chiffon huilé.




VIII. - Armes blanches.
 


37. pour l'entretiens des pièces en acier et en bronze de ces armes, on se conforme aux prescriptions générales énoncées ci-dessus.
La basane qui recouvre la poignée des sabres doit être simplement essuyée avec un linge.
_________________
"Ne me tire pas sans raison, ne me rentre pas sans honneur."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mickael21
Oblat

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 46

MessagePosté le: 22/12/2014 17:40:58    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

Après consultation de mon grand-père qui était chef armurier à la BA102, voici quelque conseille qui corrige le manuelle ci-dessus.

Nota sur l'utilisation du pétrole pour le nettoyage des armes:
il apparaît qu'il vaut mieux utiliser du white-spirit à la place du pétrole pour le nettoyage des armes. Mon grand-père avait un bac remplie de white-spirit pour plonger directement les armes dedans.
Cela et réserver aux nettoyages des parties métalliques non peintes des armes, donc avant nettoyage démonter les parties non métalliques et les parties métallique peinte, puis nettoyé avec du white-spirit soit avec un chiffon imbiber, soit par trempage (ne pas hésiter à frotter lors du trempage), puis séché avec un chiffon sec, et enfin passé un chiffon légèrement imbiber d'huile fine.

Pour les armes de tous types d'acier ni peinte, ni plaquer:
Pour tous se qui est tache de rouille bien incrusté qui ne part pas après trempage à l'huile, il faut frotter avec du sable fin sec de silice, puis finir le nettoyage.
_________________
Khorne est sympa, il veut juste massacrer tous le monde ça fait pas mal.
Revenir en haut
Nicolas D
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2013
Messages: 758

MessagePosté le: 22/12/2014 21:02:14    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

Merci pour ces intéressantes mises à jour de ''pro du 20-21ème siècle'', Mickael.

Mais, je pense qu'au début du 19ème siècle, le white spirit n'était pas commercialisé sous la forme qu'on lui connait aujourd'hui.... Wink

Ju nous ressort ça de vieux manuels ''d'époque''. Wink
_________________
“There was nowhere to go but everywhere, so just keep on rolling under the stars.”
― Jack Kerouac, On the Road
Revenir en haut
mickael21
Oblat

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 46

MessagePosté le: 22/12/2014 23:20:13    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

Avant de poste j'ai demandé à julien si je pouvait poster une mise à jour.
Je n'ai fais une mise à jour que d'une quarantaine d'année puisque les manuelles d'entretiens d'où sorte les extraits au dessus date de 1910 et 1921 et mon grand père a été armurier de 1949 à 1975, et il a eu dans les doigts des sabres d'officier qui datais du début du 19eme justement et des armes de tous les camps des 2 guerres mondiales qui était jugé encore utilisable.
Par contre de la où il est actuellement il ne pourra plus donné de conseille d'entretien des armes. Crying or Very sad
_________________
Khorne est sympa, il veut juste massacrer tous le monde ça fait pas mal.
Revenir en haut
Ben samael
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 688

MessagePosté le: 23/12/2014 11:21:47    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles Répondre en citant

Mickaël paix a son âme au passage.
_________________
Rouge comme ton sang noir comme mon regard.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 05:49:22    Sujet du message: Nettoyage et entretiens des armes, méthodes officielles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire militaire, armes et armures Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: