De Taille et d'Estoc :: Le conte [porn] du Graal.
 
Le conte [porn] du Graal.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire -> Autres aspects et discussions historiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Rouge
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2011
Messages: 158
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 27/05/2012 22:08:43    Sujet du message: Le conte [porn] du Graal. Répondre en citant

Petit passage du conte du Graal, où Gauvain fait déraper complètement l'oeuvre en un méli-mélo porno. Admirez donc.Une oeuvre digne de figurer dans les statuts de Taille et d'estoc...

Or donc, un roi chassant croise Gauvain et l'invite à sa table et en sa demeure.



Citation:
"Mon seigneur je vous retiens, allez donc là d'où je viens et descendez dans mes demeures. Il est bien temps maintenant d'être hébergé, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. J'ai une soeur qui est très courtoise, elle se fera une grande joie de vous avoir. Voici à côté de moi, mon seigneur, l'homme qui vous y conduira. Allez ! Mon cher compagnon je vous envoie avec ce seigneur. Conduisez le jusqu'à ma soeur. Commencez d'abord par la saluer puis dites lui mon message : aunom de l'amour et de la foi que nous nous devons l'un à l'autre, si jamais elle aima chevalier, qu'elle aime et chérisse celui-ci et qu'elle fasse autant cas de lui que de moi qui suis son frère. Qu'elle lui apporte le réconfort d'une compagnie qui ne lui pèse pas en attendant notre retour."



Nous lisons ici que, non content de lui envoyer un étranger dans ses appartements, le roi attend de sa soeur qu'elle soit soumise et le traite selon son gré, c'est-à-dire de manière attentionnée et aimante, tout comme elle en aurait fait de lui.

Voilà maintenant le compagnon du roi arrivant chez la soeur de ce dernier avec mon Seigneur Gauvain aux basques.

Let's move on.

Citation:
Douce amie, votre frère vous adresse son salut et il vous demande que le seigneur que voici soit honoré et servi. Ne le faites pas de mauvaise grâce mais d'aussi bon coeur que si vous étiez sa soeur et qu'il fût votre frère. Et ne regardez pas à l'épargne pour accomplir ce qu'il désire ! Montre-vous large, généreuse et de grand coeur !


Voilà maintenant le messager qui interprète les paroles de son maître et roi et qui lui demande d'être l'esclave du chevalier et de le combler (ce qui, admettons le, est dans l'ordre des choses).

Seulement, la vilaine fait ce qu'on lui demande !

Citation:
Béni soit celui qui m'a envoyé une compagnie comme celle-ci ! Qui me prête un compagnon aussi beau est loin de me haïr, qu'il en soit remercié. Venez donc vous asseoir ici tout près de moi, fait la jeune fille. Pour la beauté et la grâce que je trouve en vous et pour mon frère qui m'en fait la prière, je vous tiendrai bonne compagnie !


Le messager part mais

Citation:
Gauvain n'a pas lieu de s'en plaindre, puisqu'il reste seul avec la jeune fille.



Le coquin !

Enfin, ils commencent à se tailler le bout de gras et de quoi parlent-ils ? Et bien...

Citation:
Les voilà qui parlent tout deux d'amour car s'ils avaient parlé d'autre chose, ils auraient perdu leur temps !



Ceci, dans la bouche d'un clerc prude, ne laisse guère de place à l'imagination.

Et cela ne s'arrête pas là ! Après seulement une demi douzaine de minutes passées en sa compagnie, voilà notre preux sire qui tombe raide amoureux de la pucelle !

Citation:
Il lui fait requête et prière d'amour et lui promet d'être son chevalier pour toute la vie. Elle ne lui oppose pas de refus (tu m'étonnes) mais elle y consent de très bonne grâce. C'est à ce moment là qu'entre dans la pièce un arrière vassal qui leur fut très funeste [...] Il les trouva en train d'échanger des baisers et de se témoigner l'un pour l'autre la plus grande joie !




Les deux se palpait donc le pamplemousse en y allant goulument de moult coups de langues baveux et souffle sur l'urètre.

Et voilà venir le châtiment moralisateur : la jeune fille qui n'a fait que ce que son frère lui ordonnait (soit dit en passant, si elle le traite là comme son frère, bonjour l'adultère !) en s'exécutant sans discuter à sa volonté et voilà comment elle en est remerciée :

Citation:
On a tort d'appeler 'femme' une femme qui aime le bien car elle y perd là le nom de femme à n'aimer que le bien ! Mais toi tu es bien femme c'est clair ! Car quand une femme a trouvé ce qu'il lui faut, le reste lui importe peu !


A se comporter comme on lui a dit, elle a finit telle la pire trainée de tout l'Ouestfold (ou bien est-ce du Riddermark, la mémoire me manque). VLAN !



_________________
"Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, sur tous les reptiles qui rampent sur la terre et sur les Michélissimes qui peinent sur Paris. Dieu vit que cela était bon."
Dieu - "Mémoires d'Outre-temps" - Tome 1 (Genèse).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/05/2012 22:08:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Le Rouge
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2011
Messages: 158
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 27/05/2012 22:17:46    Sujet du message: Le conte [porn] du Graal. Répondre en citant

Je laisse le sujet tel quel quelques jours, histoires que les plus audacieux d'entre-vous se hasardent à une petite hypothèse : à votre avec, quel message cherche à faire passer Chrétien de Troyes en écrivant ce genre de truc assez glauque (car oui, même si je prends à la légère, les faits sont là, et ils sont glauques) pour un personnage du rang de Gauvain ?

Bon courage, et bonne chance !

_________________
"Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, sur tous les reptiles qui rampent sur la terre et sur les Michélissimes qui peinent sur Paris. Dieu vit que cela était bon."
Dieu - "Mémoires d'Outre-temps" - Tome 1 (Genèse).
Revenir en haut
Guillaume
Oblat

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2011
Messages: 34

MessagePosté le: 13/11/2012 16:40:19    Sujet du message: Le conte [porn] du Graal. Répondre en citant

J'avancerais 2 hypothèses sur l'intention de l'auteur :

La première est que l'on a peut-être pas la même conception de la morale que les gens du XIIème siècle.

La seconde est que comme le texte était, me semble-t-il, voué à être chanté ou compté par des troubadours, un passage un peu cru peut probablement recaptiver un auditoire après un développement un peu longuet etc.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 05:49:10    Sujet du message: Le conte [porn] du Graal.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Autres aspects et discussions historiques Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: