De Taille et d'Estoc :: Dijon, la barbe
 
Dijon, la barbe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire -> Histoire militaire, armes et armures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ensiludium
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2008
Messages: 119

MessagePosté le: 07/01/2012 16:11:10    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

Voici un extrait des archives de la ville de Dijon (1528) proposé par Jean-Marie Le Gall dans son ouvrage : Un idéal masculin, Barbes et moustaches XV-XVIIIe siècle.

Il faut lire la suite pour voir le rapport avec les AMHE (not tm).

Citation:
Pour ce qu'il a été remonstré à messieurs les vicomte mayeur et eschevins de ceste ville de Dijon par gros et notables personnaiges que plusieurs habitans de ladite ville comme merciers, tondeurs, espingliers, argentiers, folons de draps, cabaretiers, varlets de botiques, cordonniers et aultres gens mécaniques soubz ombre de grandes barbes qu'ils pourtent font plusieurs et innumerable maulx es villaiges feignans estre gens de guerre, tuans poulies, cochons, oisons et faisans grosses et excessives dépenses es lieux où ils se tiennent baptans, ouctrageans et oppressans le pouvre peuple, suyvans les gens de guerre passans par ce pays et eulx meslans avec eulx mesmement avec les bandes des lansquenetz quand ils sont passés par ce pays, les induysant à faire plusieurs pilleries, outraiges et maulx commectans aucune fois plusieurs meurtres et aultres cas dignes de grans répréhension et pugnicion et après que lesdicts bandes sont oultres et qu'ils s'en retournent afin de non estre cogneuz, font faire leurs barbes et changent d'accoustremens, semblablement eulx estre de retour en ladite ville se munissent de bastons invaséz comme rapières, poignards et courtes dagues qu'ils pourtent tant de jour que de nuyct pour eulx faire craindre, en sorte que plusieurs par crainte des dessus dictz n'osent aller de nuict en leurs affaires, quelque envie qu'ils ayent, de peur d'estre rencontrés de telles gens, lesquelz s'empeschent de ravir et violer filles, chambellières, ou ils sollicitent et poursuyvent mettre à mal à leur très grand déshonneur et de leurs parans, comme l'on a veu par cy devant et puis naguyères, aussi baptent et détroussent les gens de nuyct qu'ils rencontrent mal accompagnez que n'est chose tolérable ny de souffrir.
A ceste cause, pour à ce obvier, a este statué ordonné et délibéré que tous marchans, merciers, tondeurs, espingliers, cordonniers, forbisseurs, armuriers et aultres habitans de ladite ville de quelque état ou condition qu'ils soyent, non suyvans les armées, ne pourront ne oseront pourter de jour ne de nuyt par ladite ville aucungs bastons invasiz soit rapière, espée ou poignard à peine de cent sols tournois de confiscacion desdits bastons et d'estre constitué prisonniers jusqu'à l'entier payement desdites sommes.
Item que tous les dessus dit pourtans longues barbes et tous aultres varletz et serviteur de quelques boutiques ou mestiers que se soyent aussi pourtant telles barbes facent et ostent icelles barbes dedans deux jours prochains à peine de cent sols tournois d'amande, pour en estre exécuté lesdit deux jours passés par prinse de corps en prison ferme jusque à l'entier payement dicte somme.
Et au surplus pour ce que plusieurs maulx adviennent à ladite ville par es moyen de plusieurs gens oysifs et inutiles vacations, ruffians, joyeux pipeurs et aultres suyvants les cabaretz et tavernes qu'ils ne sçavent aultre mestier ne praticque pour gaigner leurs vies synon de suyvre les jeux de cartes, quilles et aultres jeux prohibez induysant et solicitans les jeusnes gens et enffans de famille de ladicte ville et aultres a suyvre lesdits jeux par le moyen desquels jeux plusieurs larcins, blasffèmes, raptures, meultres et aultres cas s'en ensuyvent du gros intérètz de la chose publique de ladite ville : l'on fait commandement de toutes telle manière de gens de vuyder ladite ville deans deux jours à peine d'estre baptus et fustiguéz par les carrefours de ladite ville et banni à perpétuité d'icelle ville et banlieue.
Et ordonnant à tous cabaretiers, taverniers et aultres logeant gens en leurs maisons garder ladite ordonnance et adverty les officiers de ladite ville de tous ceulx qui tiendrait jeux en leur maison, à peine de cent sols tournois d'amande et appliquer à ladite ville en faisant le contraire.
Ainsi l'on ordonne aux sergens de ladite ville eulx transporter tous les jours de festes par toutes les portes, halles, poissonnerie et lieux où ils se pourroient sçavoir que jeux de déz et de quartes se tiendront et lesdits jouheurs constitués et faire prisonniers et applicquer à eulx les deniers qui se trouveront sur le jeu.
Publié es carrefours de ladite ville le seizième jour du mois de septembre de l'an 1528.


On trouve deux fois cette expression curieuse : bastons invaséz comme rapiers, bastons invasiz soit rapier.

Qu’est-ce donc que ces bâtons invasifs, que l’on trouve nommé dans d’autres documents, et quel rapport avec la rapière et quelle différence avec l’espée ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/01/2012 16:11:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thibault
Chef d'Escadre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2008
Messages: 1 462
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 08/01/2012 01:36:13    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

http://stella.atilf.fr/few/bastum.pdf
Cf fin d la page 16.
_________________
Tout salaud qu'on soit, on n'est pas moins naïf et susceptible de déceptions. Desproges.
Revenir en haut
Thibault
Chef d'Escadre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2008
Messages: 1 462
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 08/01/2012 21:39:27    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

Remarquez que les sous fifres savent se servir de google. Etonnant, non?
_________________
Tout salaud qu'on soit, on n'est pas moins naïf et susceptible de déceptions. Desproges.
Revenir en haut
Pierre-Henry
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 151
Localisation: Lille/Saint-Quentin

MessagePosté le: 09/01/2012 08:32:46    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

Un baston désigne une arme en général, mais parfois un bâton "en bois". L'adjectif invasif, etc désigne une arme offensive et vient certainement du latin invado, is, ere, vasi, vasum : assaillir, attaquer.

Par contre pour les textes normatifs il ne faut pas forcément faire une différence entre une épée et une rapière. La rapière est une épée et l'épée recouvre tous les types d'épées (braquemart, couteau).
_________________
Humilis esse, superior feriturum. Motus!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ensiludium
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2008
Messages: 119

MessagePosté le: 09/01/2012 09:49:47    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

En fait, j'avais trouvé le sens générique de bâton invasif, mais c'était un problème de lecture : "aucungs bastons invasiz soit rapière, espée ou poignard"
Je pensais qu'il qualifiait les rapières de bâton invasif, mais pas les épées.
En fait j'ai compris maintenant qu'il s'agissait d'une énumération : "Marchands, merciers, tondeurs (...) ne pourront porter de jour ou de nuit par ladite ville aucun bâton invasif, c'est-à-dire rapière, épée ou poignard, à peine de cent sols tournois".
(et non : "aucun bâton invasif telle une rapière, aucune épée ni poignard")
Revenir en haut
Pierre-Henry
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 151
Localisation: Lille/Saint-Quentin

MessagePosté le: 09/01/2012 10:00:56    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

C'est bien ça.
_________________
Humilis esse, superior feriturum. Motus!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kurso
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 5 627
Localisation: Pries pour que ce ne soit pas dans ton dos !

MessagePosté le: 09/01/2012 18:33:52    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

comme le dit la chanson


"Et trouvez la manière d'avoir de beaux bâtons..." la date serait de 1479
_________________
Je veux quitter ce monde comme j'y suis arrivé,
Nu, en hurlant et en donnant des coups de pieds...
Et couvert du sang de quelqu'un d'autre !
Revenir en haut
Pierre-Henry
Novice

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 151
Localisation: Lille/Saint-Quentin

MessagePosté le: 10/01/2012 08:27:23    Sujet du message: Dijon, la barbe Répondre en citant

Picardia independenza !

Je crois que les derniers couplets sont plus récents et ici toutes les paroles sont contemporanisées.
_________________
Humilis esse, superior feriturum. Motus!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 10:35:07    Sujet du message: Dijon, la barbe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire militaire, armes et armures Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: