De Taille et d'Estoc :: Suspendre une dague à rouelle
 
Suspendre une dague à rouelle

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire -> Histoire militaire, armes et armures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michael Huber
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 671
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: 18/12/2006 08:59:40    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Salut,

J'ai une dague à rouelle que je viens de finir de relooker à mon goût.
Maintenant, l'étape suivante est de lui adjoindre un fourreau.
Or comme le centre de gravité de la dague est dans la poignée (environ 1-2 cm derrière la "tsuba", je ne vois pas trop comment la suspendre sans qu'elle bascule, vu que son centre de gravité sera forcément au dessus du point de fixation, donc la mettant de fait au mieux en équilibre instable.
Est-ce un équilibre anormal ?
Comment y remédier ?
En faisant un fourreau suffisament lourd (avec une boutterolle en plomb ?) pour que l'ensemble fourreau+dague ait son CDG sous la future attache ?
A moins que la position normale soit poignée en bas, comme on peut le voir sur le Goliath, ce qui serait tout à fait viable si le fourreau est bien serré ?
_________________
Michaël Huber
Arts d'armes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18/12/2006 08:59:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 18/12/2006 14:51:10    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

la position et l'angle du fourreau des dagues a rouelles a énormément varié au cours du temps, entre le XIVe et le XVIe. Montre moi une photo, je te dirai à quoi ca peut correspondre.

Mais la plupart du temps, surtout dans la 2e moitié du XVe, le fourreau remontait jusqu'au dessus de la garde, ce qui, avec une bouterolle métallique, pouvait permettre à l'objet de maintenir une position verticale, qui entre les jambes, qui sur le côté ou dans le dos.
Revenir en haut
Michael Huber
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 671
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: 18/12/2006 15:06:12    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Fabo a écrit:
la position et l'angle du fourreau des dagues a rouelles a énormément varié au cours du temps, entre le XIVe et le XVIe. Montre moi une photo, je te dirai à quoi ca peut correspondre.

Une photo de la dague ?
_________________
Michaël Huber
Arts d'armes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 18/12/2006 15:40:43    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

oui.
Revenir en haut
Michael Huber
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 671
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: 18/12/2006 19:14:49    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant



_________________
Michaël Huber
Arts d'armes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 18/12/2006 20:08:19    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Et tu dis que le PoB est dans la poignée ? elle est en quoi, la poignée ? en uranium ?

Bon, joli guillochage, sinon. J'aime pas trop le bouton, qui dépasse trop de la rondelle du haut, mais c'est mes goûts perso.

Alors : celle la, je la vois pas trop portée verticale à l'entrejambe. Sur le côté, ou un peu derrière, oui. Si tu la mets dans un fourreau bien serré, elle peut même prendre un peu de gîte sans trop de risque...les dagues à larges rouelles de la fin du XVe étaient aussi parfois portées presque horizontales, voire parfois avec la poignée plus basse que la pointe, sur la hanche droite.

Mais dans tous les cas, pour des dagues de ce type, le fourreau remonte au dessus de la rondelle/garde, comme ce que j'ai fait pour la dague de Dijon 2006.

J'ai des scans du knives and scabbards (ou si je les ai plus je racheterai bientot le bouquin) et d'un autre fourreau de londres. Mais en attendant, mandragore est ton amie (cherche à 'poignard' plutôt que 'dague')
Revenir en haut
Michael Huber
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 671
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: 19/12/2006 09:12:48    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Fabo a écrit:
Et tu dis que le PoB est dans la poignée ? elle est en quoi, la poignée ? en uranium ?

C'est surprenant mais le CDG est bien à 2 cm derrière la rondelle. Le tout est donc super léger et maniable, mais ne donne pas du tout envie de couper avec, alors que le tranchant est très prononcé (et en même temps, on peu faire joujou avec et le saisir à pleine main).

Citation:

Bon, joli guillochage, sinon. J'aime pas trop le bouton, qui dépasse trop de la rondelle du haut, mais c'est mes goûts perso.

Moi non plus, mais elle était livrée comme ça. Et le bouton est une attache pour une courroie, ce qui ne me choque pas trop vu certaines illustrations
En fait, c'est une dague fait +- sur mesure par Jiri Krondak. Plus ou moins parce qu'il interprête assez librement les cotes et les dessins, moi je l'avais demandé en forme triangulaire aigue, de largeur 1cm (mais là je n'y croyais pas trop), inspiré d'un modèle donné par Viollet le Duc, mais je n'ai pas pleuré quand j'ai eu le modèle final, ça me convient quand même.
J'ai fait le guillochage du dos de la lame (c'est facile en fait quand c'est bien expliqué et ça donne super bien, ça te change une lame), regarni de cuir la poignée, noirci les rondelles et le dos de la lame. Je vais ensuite probablement polir la lame et essayer de la rendre miroir et elle sera finie.

Citation:

Alors : celle la, je la vois pas trop portée verticale à l'entrejambe. Sur le côté, ou un peu derrière, oui. Si tu la mets dans un fourreau bien serré, elle peut même prendre un peu de gîte sans trop de risque...les dagues à larges rouelles de la fin du XVe étaient aussi parfois portées presque horizontales, voire parfois avec la poignée plus basse que la pointe, sur la hanche droite.

Ca se voit dans le goliath

Citation:
Mais dans tous les cas, pour des dagues de ce type, le fourreau remonte au dessus de la rondelle/garde, comme ce que j'ai fait pour la dague de Dijon 2006.

Tu aurais des illustrations, je ne m'en souviens plus bien ?

Citation:
J'ai des scans du knives and scabbards (ou si je les ai plus je racheterai bientot le bouquin) et d'un autre fourreau de londres. Mais en attendant, mandragore est ton amie (cherche à 'poignard' plutôt que 'dague')

Merci m'sieur !
_________________
Michaël Huber
Arts d'armes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 19/12/2006 09:30:00    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Michael Huber a écrit:
J'ai fait le guillochage du dos de la lame (c'est facile en fait quand c'est bien expliqué et ça donne super bien, ça te change une lame), regarni de cuir la poignée, noirci les rondelles et le dos de la lame. Je vais ensuite probablement polir la lame et essayer de la rendre miroir et elle sera finie.


joli travail, pour le guillochage. Tu as noirci comment ?

Elle est polie au grain combien, là, à ton avis ?

Citation:

Ca se voit dans le goliath


effectivement. Et il est début XVIe, non ?

Citation:
Tu aurais des illustrations, je ne m'en souviens plus bien ?.


pour une image d'époque.

la seule foto de la Dijon 06 dans son fourreau.
Revenir en haut
Michael Huber
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 671
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: 19/12/2006 09:54:31    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Fabo a écrit:

joli travail, pour le guillochage.

Merci. Je me suis très fortement inspiré de http://perso.orange.fr/rondi/techoueyre/couteaux/guillochage.htm

Citation:
Tu as noirci comment ?

Au noircanon, en vente dans toutes les bonnes armureries. C'est moderne, mais très efficace et peu onéreux.

Citation:

Elle est polie au grain combien, là, à ton avis ?

Aucune idée, il faut que je me documente sur comment ça marche, ce que je n'ai pas encore fait.

Citation:

effectivement. Et il est début XVIe, non ?

Oui

Citation:

la seule foto de la Dijon 06 dans son fourreau.

Je ne vois pas en quoi le fourreau remonte au dessus de la rondelle dans tes exemples
_________________
Michaël Huber
Arts d'armes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 19/12/2006 10:09:17    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Michael Huber a écrit:
Merci. Je me suis très fortement inspiré de http://perso.orange.fr/rondi/techoueyre/couteaux/guillochage.htm.

plein de trucs rigolos, là bas...

Citation:
Au noircanon, en vente dans toutes les bonnes armureries. C'est moderne, mais très efficace et peu onéreux.

et toxique Wink mais joli travail quand même

Citation:
Aucune idée, il faut que je me documente sur comment ça marche, ce que je n'ai pas encore fait.


Polir miroir est long, toutes les étapes sont critiques, et le résultat n'est pas durable, mais si tu veux je t'en donnerai, des conseils.

Citation:

Je ne vois pas en quoi le fourreau remonte au dessus de la rondelle dans tes exemples


le fourreau englobe la rondelle du bas.

Revenir en haut
Michael Huber
Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 671
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: 19/12/2006 10:54:03    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Citation:

et toxique Wink mais joli travail quand même

Je ferais attention à ne pas l'avaler Smile
Quelle était la méthode chimique médiévale au fait ?

Citation:
Aucune idée, il faut que je me documente sur comment ça marche, ce que je n'ai pas encore fait.


Citation:

le fourreau englobe la rondelle du bas.


C'est superbe, mais curieux. Merci
_________________
Michaël Huber
Arts d'armes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 19/12/2006 11:03:18    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle Répondre en citant

Michael Huber a écrit:
Quelle était la méthode chimique médiévale au fait ?


Pas de méthode chimique en fait, mais des procédés pyrotechniques et thermiques. Pour les pièces noirices, comme les armures noires, c'était probablement de l'huile ou de la cire d'abeille qu'on laissait bruler. ca fait un bon revêtement bien noir, imperméabilisant, et qui part difficilement. On sait qu'il y a eu des commandes d'armes noircies pour les opérations nocturnes.
Sinon, on utilisait aussi les couleurs que prend l'acier quand il s'oxyde entre (grosso modo) 200 et 300°C. Là, par exemple, tu as un bel exemple d'armure ainsi bleuie au feu :

(que je devrais mettre dans la photo du jour, bah tant pis Smile )
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 15:54:25    Sujet du message: Suspendre une dague à rouelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Histoire militaire, armes et armures Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: