De Taille et d'Estoc :: Dans une galaxie lointaine, très lointaine....
 
Dans une galaxie lointaine, très lointaine....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> The True Duke's hideout -> Où l'on parle en françois :
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mlle Renard
Foxy DJ

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2007
Messages: 1 119
Localisation: Le Pot de Moutarde

MessagePosté le: 30/12/2008 10:46:46    Sujet du message: Dans une galaxie lointaine, très lointaine.... Répondre en citant

C'est long mais c'est bon, quand bien même les sources sont un peu faibles.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/12/2008 10:46:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 30/12/2008 14:22:39    Sujet du message: Dans une galaxie lointaine, très lointaine.... Répondre en citant

Dommage que (mais j'admets également que c'eut été une trop lourde tâche) il ne tienne pas compte des informations apportées par les sources non-filmiques.

Par exemple, le Conseil des Jedi n'a pas de valeur organique dans la république - on peut cependant considérer que c'est l'usage qui en a fait un référent aux prérogatives d'ailleurs à la limite de la non-républicanité (voire au delà) : c'est après tout, comme on le rétorque à Vader (ep IV, réunion d'état-major de l'Etoile Noire), une "ancienne religion". Un peu comme si un état moderne (j'ai pas dit contemporain) se référait au Vatican pour prendre ses décisions. Ca a existé par le passé, pour d'autres types de gouvernements (y comrpis des anciennes Choses Publiques), donc ca ne paraît pas si étonnant.

D'autant qu'à l'époque de l'Ancienne République, des Guerres Mandaloriennes et de la Guerre Civile des Jedi qui en a découlé, l'Ordre était sufisemment détaché de la République (presque instrumentalisé, d'ailleurs, les Jedi étant de bien commodes chefs militaires jetables) pour que la quasi-disparition (ou plutôt anihilation) de ce dernier ne pèse en rien sur le fonctionnement de l'Etat pan-galactique (fonctionnement certes bancal d'une République en grave convalescence).

C'est ce non-statut d'ordre "parallèle' qui semble d'ailleurs échapper à l'auteur de l'essai.

Ce statut "libre" a également donné une latitude certaine aux Jedi, que la République n'a pas hésité à employer comme ambassadeurs ou diplomates (non seulement en raison de leur grande modération de tempérament et de leur capacité à la réflexion à long terme - mais aussi de leur puissance combative. L'exemple que je me plais souvent à citer est celui de Maître Windu qui, encerclé par une vingtaine de tueurs Ganks, dit simplement "It's your decision", la main négligemment posé sur la poignée de son Sabre laser (au faisceau violet, dois-je le rappeler ?))



Les autres sources et l'Univers Etendu (tm) permetteaient également d'envisager de profondes et intéressantes études administratives, politiques et juridiques, sur une période de plusieurs milliers d'années (et au moins jusqu'à 150 ans après la Bataille de Yavin).

Un point important à considérer, cependant, est le ciment sur lequel s'est établie l'Ancienne République, de nature duale car combinant un moyen et un but : l'hyperespace (permettant le second) et le commerce (le but premier de la Paix Galactique). Et en fait de République, on a une collusion de fonctionnements non-démocratiques (le Sénatoriat d'Alderande semble être de nature héréditaire). C'est donc un super-etat complexe, non basé sur des précédents ethniques ou culturels, et donc en ce sens bien différents de la plupart de ce quon a chez nous, qu'il faut considérer.

De même, parmi les facteurs influant à toutes les échelles sur le fonctionnement Républicain, l'existence de la Frange Extérieure d'où émergent régulièrement des menaces (Mandaloriens, bandits, séparatistes) a certainement une pondération manifeste.

Mais parmi les éléments historiques et galactopolitiques importants, la nature même des conflits génétiques ou évolutionnels de la République est spécifique : la Force y joue un rôle majeur. Non comme but, non comme seuement un moyen, mais comme simplement un ingrédient de la sauce.

Les Grandes Guerres de l'Hyperespace étaient aussi spirituelles, ne l'oublions pas.


Egalement, en dehors même (ou pluôt, en parallèle) de l'état-République Galactique, des "institutions" (le terme vaut peu) existent ou ont existé, formant parfois des états-dans-l'état ou des entités indépendantes aux fortunes diverses. Ainsi, l'Echange (sorte de Mafia galactique, bien souvent aux mains des Hutts) a eu un rôle de derrière-le-rideau assez important, même si un des bienfaits de l'Empire a été de le juguler (par pression extériere - répression - et par contrôle interne - infiltration et création de relations de clientalisme....après tout, qui mène le jeu, entre Vader et Jabba ?). Egalement, dans le passé, l'Etat Sith (faction de la Guerre Civile des Jedi), capable de maintenir une armée organisée, des institutions académiques (sur Korriban) et culturelles.


N'en déplaise aux plus infantiles des Geeks parmi nous, la politique politicinne a aussi un rôle majeur dans Star Wars. Palpatine en est certes un exemple, parfois un peu à grosses ficelles surtout dans la prélogie.

Mais la fondation même de la Rébellion, le Traité de Corellia - ou même la Déclaration de Rébellion - sont des actes doublement politiciens dans leurs causes et dans leurs suites.
D'une parce que le traité de Corellia, suggéré à Marek par son ancien Maître Vader, n'avait pour but principal que la capture des trois opposants prééminents au nouveau régime Impérial (Garm Bel Iblis, Bail Organa et Mon Mothma) mais a ensuite été le ciment de l'Alliance Rebelle ; la Déclaration de Rébellion n'étant qu'à l'initiative seule de la Chandrilienne Mon Mothma, et postérieure au Traité Corellien.
De deux, donc, parce que les conséquences de ce dernier ont été non seulement une purge de plus, mais surtout la dissolution du Sénat Impérial, seul organe fantôme conférant un pantomime de Res Publicanisme au régime Palpatinien - qui devint dès lors purement Sith.
Quant au Traité Corellien, c'est l'un de ses signataires, le glorieux Bel Iblis, qui nous fournit un exemple argumentant mon propos : inquiété par les ambitions selon lui démesurées de Mon Mothma, il n'hésita pas à manifester son désaccord en disparaissant purement et simplement - à la tête de ses flottes, ce qui fut un coup dur pour l'Alliance Rebelle naissante, admettons-le.



Je finirai par dire qu'après toutes les péripéties de la Guerre des Clones, puis de la Guerre Civile Galactique, puis des Yuuzhan Vong, puis du Dark Empire etc etc etc...il est amusant presque de constater que, un siècle et demi après Yavin, la galaxie est à nouveau sous régime impérial - deux empires en fait, l'un Sith et l'autre dirigé par Roan Fel (avec quelques restes Répubicains cà et là), et que les Mandaloriens (Taun !) se sont reformés sous l'impulsion de Bobba Fett/Mandalore...



Fab, ÜberGeek de service.



PS : cette transversalité des individus/hommes d'état est problématique pour la pensée française, trop souvent cloisonnante (le français a du mal à admettre la multiplicité des cordes de l'arc). Et pourtant, elle est essentielle au fonctionnement des institutions de la Galaxie Lointaine tout au long de son histoire. Tour à tour guerriers, diplomates, gestionnaires, commercants, hors-la-loi, techniciens, savants, mystiques, les hommes, femmes, droides humanoides ou non sont ceux qui, de ce fait, et grâce à ces casquettes multiples, ont fait l'Histoire. Un exemple un peu négligé, mais cher à mon coeur (aussi en raison de sa proximité avec Thrawn), et celui de Gilad Pellaeon.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Mlle Renard
Foxy DJ

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2007
Messages: 1 119
Localisation: Le Pot de Moutarde

MessagePosté le: 30/12/2008 16:19:14    Sujet du message: Dans une galaxie lointaine, très lointaine.... Répondre en citant

*absolument ravie* Cool
_________________
Revenir en haut
Fabo
Grand Duc d'Occident

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2006
Messages: 11 971

MessagePosté le: 30/12/2008 16:33:36    Sujet du message: Dans une galaxie lointaine, très lointaine.... Répondre en citant

Moui et non. J'ai oublié les notes de bas de page, les renvois et la liste des sources.
_________________
The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav'n of Hell, a Hell of Heav'n.
Revenir en haut
Mlle Renard
Foxy DJ

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2007
Messages: 1 119
Localisation: Le Pot de Moutarde

MessagePosté le: 30/12/2008 19:49:35    Sujet du message: Dans une galaxie lointaine, très lointaine.... Répondre en citant

Ce serait comme si on fêtait Pâques en même que temps que Noël. =D
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 15:58:32    Sujet du message: Dans une galaxie lointaine, très lointaine....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De Taille et d'Estoc Index du Forum -> Où l'on parle en françois : Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: